L’ÉVALUATION D'ENTREPRISES : LES ERREURS À NE PAS COMMETTRE

Evaluation d'entreprises actualité Céliance

Evaluer une entreprise relève d’une véritable spécialité. C’est un moment grave. Une mauvaise évaluation peut vous faire perdre ou encore vous exposer à des risques de redressement par l’administration.

Les tendances à la vulgarisation sont très nombreuses : les « solutions toutes faites » où il s’agit de rentrer les chiffres des 3 derniers bilans dans un système foisonnent. L’évaluation flash et autres applications smart phone peuvent devenir de véritables pièges.

Voici les principales erreurs à ne jamais commettre :

1- Utiliser l’Actif Net comme élément prioritaire : l’actif net ou actif net corrigé est une notion juridique et comptable et n’a pas de sens d’un point de vue économique. L’utilisation de cette méthode revient à se positionner d’un point de vue « arrêt d’exploitation ».

2- Faire la moyenne de méthodes incompatibles : démarche souvent pratiquée et notamment par l’administration fiscale, elle se fonde sur 2 hypothèses contradictoires : la poursuite de l’entreprise et sa liquidation, en mixent des calculs sur le rendement futur et des estimations de patrimoine liquidatif.

3- Ne pas réaliser d’analyse stratégique : l’évaluation d’entreprise n’est pas un exercice arithmétique. Les résultats futurs sont un élément essentiel. Seule l’analyse stratégique permet d’analyser la pertinence des éléments futurs. Elle repose sur la compréhension du secteur, l’analyse des avantages concurrentiels de l’entreprise et l’adéquation entre les ressources de l’entreprise et ses choix stratégiques.

Pour en savoir plus… contactez nous via notre formulaire de contact.

Bertrand Grabisch dirigeant associé CELIANCE